La Compagnie fruitière met le cap sur l’agriculture biologique pour ces bananeraies en Afrique

Premier producteur de bananes en Afrique, la Compagnie fruitière s’engage à développer d’ici à 2025 l’agriculture biologique sur 20% – contre 5% actuellement – de ses surfaces en bananes en Afrique dans ses plantations historiques et via l’acquisition de nouvelles plantations biologiques potentiellement en Amérique latine.

Une feuille de route établie suite au partenariat signé en 2017 avec le WWF France visant à mettre en place une agriculture durable avec une réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et de fertilisants de synthèse dans les bananeraies.

Pour atteindre cet objectif, la Compagnie fruitière expérimente de nouveaux modes de production.

Ainsi, au Ghana l’entreprise met en place un projet appelé « 4x sans » sur 1 000 hectares, soit 50 000 tonnes de fruits, qui vise à éliminer progressivement les fongicides, les nématicides, les herbicides et insecticide, indique le WWF. En 2025, 50% des bananeraies dans ce pays seront certifiées en agriculture biologique.

En Côte d’Ivoire et au Cameroun et au Ghana, ajoute le WWF, « en partenariat avec des instituts de recherche, comme le CIRAD, le CNRS, l’IRSTEA, etc. l’entreprises travaille au développement de bonnes pratiques innovantes aussi bien en agriculture biologique que conventionnelle, comme par exemple le remplacement des insecticides utilisés contre les charançons au profit de pièges ayant recours à des hormones naturellement émises par les insectes, l’intégration de l’élevage dans ses systèmes de production pour produire du compost et réduire l’usage de produits de synthèse ainsi qu’un test de six mois au Ghana déployant des plantes de service pour bénéficier des services éco systémiques rendus ».

Source : commodafrica.com

La Compagnie fruitière met le cap sur l’agriculture biologique pour ces bananeraies en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *